Le prophète Daniel

SENTENCE DU ROI BELSCHATSAR Daniel 5:22-31

Il y avait en Belsatsar la volonté bien arrêtée de ne pas glorifier le vrai Dieu.

Daniel 5 : 22 Et toi, Belschatsar, son fils, tu n’as pas humilié ton cœur, quoique tu susses toutes ces choses.

Bien que tu « susses » ou littéralement : « Parce que tu savais ces choses »

Si Belsatsar était le petit-fils de Nebucadnetsar, il n’est pas étonnant qu’il fût au courant de l’histoire de son ancêtre. Il arrive très régulièrement que les générations suivantes oublis volontairement de rendre gloire à Dieu.

Les enfants et les petits enfants sont parfaitement au courant de ce que Dieu a fait et parfois même ils en ont été témoins, mais ils sendurcissent et résistent.

Marc 14 : 3-4 comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu’il se trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix ; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. Quelquesuns exprimèrent entre eux leur indignation : à quoi bon perdre ce parfum ?

Les générations qui suivent dépensent des fortunes pour toutes sortes de biens et énormément de temps dans les plaisirs et les futilités. Cependant, il n’est pas reconnaissant, ne redonne pas ce qui appartient à Dieu et ne consacre aucun temps pour le Dieu vivant et véritable.

Les ingrats trouvent révoltant et que cest du gaspillage que de redonner la part qui appartient à Dieu. Pourtant, tout lui appartient. Cette femme a donné ce quelle avait de plus précieuse et ayant le plus de valeur.

La somme de 300 deniers était l’équivalent d’un salaire annuel.

Certains pensent encore que c’est du gaspillage que de consacrer une année de sa vie au Seigneur. Et pourtant nous devrions lui consacrer toute notre vie !

Les générations suivantes tombent dans lidolâtrie, dans le paganisme, dans de fausses croyances, dans larrogance, dans lorgueil et la perversité.

Daniel 5 : 23 tu t’es élevé contre le Seigneur des cieux ; les vases de sa maison ont été apportés devant toi, et vous vous en êtes servis pour boire du vin, toi et tes grands, tes femmes et tes concubines ; tu as loué les dieux d’argent, d’or, d’airain, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient point, qui n’entendent point, et qui ne savent rien, et tu n’as pas glorifié le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies.

Sentence pour ton ingratitude, pour lendurcissement de ton cœur et de tavoir confié à de faux dieux en connaissant quil y a quun seul vrai Dieu.

Psaumes 115:5 elles (les faux dieux, statues, images et photos de morts) ont une bouche et ne parlent point, elles ont des yeux et ne voient point,

De faux dieux, des magiciens, des sages, des astrologues, des médiums, des cartomancies et jen passe… Des idoles, des statues, des médailles, des chandelles, des cierges, des porte-bonheurs et jen passe

Deutéronome 4 : 28 et là, vous servirez des dieux, ouvrage de mains d’homme, du bois et de la pierre, qui ne peuvent ni voir ni entendre ni manger ni sentir.

Ce roi qui savait quun seul Dieu est vrai et quIl est vivant, cest tourné vers ceux qui ont une bouche, des yeux, des oreilles, mais sans vie.

Daniel 5 : 24-25 c’est pourquoi il a envoyé cette extrémité de main qui a tracé cette écriture. Voici l’écriture qui a été tracée compté, compté, pesé, et divisé.

Le Seigneur Dieu est le seul vrai Dieu et Il est vivant. Il use de patience, Il laisse du temps afin que tous parviennent à la repentance et quils se détournent de leurs mauvaises voies. Cependant, il y a un moment fixé par Lui seul où Il va prononcer une sentence et demander des comptes.

Voici lécriture, la sentence de Dieu sur toi : « Ton compte est fait : tu as été pesé et livré aux briseurs. »

Le mot « compté » est répété pour indiquer que le compte est bien juste.

Le roi ne fait pas le poids qu’il aurait dû se peser. Daniel interprète le malheureux destin qui attend Belschatsar.

Ce dernier n’avait pas pris au sérieux ce que Dieu lui avait départi, négligé l’avertissement donné à Nebucadnetsar afin de servir enseignement pour lui.

Cette écriture était phonétique, le prophète Daniel a déchiffré d’abord un caractère représentant l’idée de compter, puis un second représentant l’idée de peser et enfin un troisième celle de briser.

Daniel 5 : 26-28 Et voici l’explication de ces mots. Compté : Dieu a compté ton règne, et y a mis fin. Pesé : Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger. Divisé ou brisé : Ton royaume sera divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses.

Compté : Tu as disposé dau-delà du temps nécessaire pour te tourner vers moi dit le Seigneur Dieu. Le Seigneur nous donne du temps pour nous repentir.

Apocalypse 2 : 21 Je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité.

Pesé : Selon ce que jai placé entre tes mains, tu nas pas su faire fructifier et faire avant ma cause, dit le Seigneur Dieu. Rachetons le temps perdu.

Éphésiens 5 : 16 rachetez le temps, car les jours sont mauvais.

Racheter le temps, nous devons faire usage de toutes les opportunités. Dieu ne contestera pas toujours avec l’homme. Il y a un jour fixé… à lexemple du roi Belschatsar. Le jour de grâce prendra bientôt fin, que les occasions de rendre à Dieu ce qui lui est dû, de témoigner de sa foi et le servir sur terre seront bientôt terminées à jamais.

Divisé : Je te dépouille, je reprends et je le divise en deux afin de donner à dautres les opportunités de me faire connaitre, dit le Seigneur Dieu.

Matthieu 25 : 26-30 son maitre lui répondit : Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné ; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Le Seigneur Dieu reproche à Belschatsar d’être méchant et paresseux pour l’œuvre de Dieu. Puisqu’il ne pensait quau plaisir de la vie, pourquoi n’a-t-il pas confié à partir de ce quil disposait à ceux qui auraient fait avancer l’œuvre de faire connaitre le Seul et Véritable Dieu.

Jésus-Christ utilise une parabole pour enseigner que celui qui a un seul talent a droit au même éloge que les deux autres serviteurs qui ont plus de talent.

Ce nest pas la quantité, mais ce que nous en font. Celui qui en avait quun seul ne pouvait montrer que son œuvre n’était qu’un trou !

Ceux qui veulent travailler pour la gloire de Dieu en auront les moyens. Plus ils font, plus ils ont la capacité de faire. À l’inverse, on perd ce qu’on n’utilise pas.

  • L’atrophie est le fruit de l’indolence.
  • Belschatsar était atrophié et indolence.

Si nous ne savons pas comment utiliser nos biens pour le Seigneur, nous devons les mettre à la disposition de ceux qui savent et qui peuvent les utiliser.

Le terme «banquiers» peut alors désigner les missionnaires, les sociétés bibliques, les maisons d’édition chrétiennes, la proclamation de l’Évangile sur les ondes, internet et autres.Dans notre monde, nous n’avons aucune raison de laisser l’argent dormir.

Daniel 5 : 29 aussitôt Belschatsar donna des ordres, et l’on revêtit Daniel de pourpre, on lui mit au cou un collier d’or, et on publia qu’il aurait la troisième place dans le gouvernement du royaume.

Belschatsar ayant reçu lexplication et lenseignement de ce qui était écrit sur le mur par le prophète Daniel, ce roi voulut le récompenser. Belsatsar espérait qu’en tenant sa promesse envers celui qui pourrait expliquer cette écriture, de le couvrir de cadeaux et de richesses, il pourrait obtenir le retrait de cette sentence.

Mais Belsatsar ne trouvait pas dans le contenu du message une raison suffisante de se repentir et de changer ses voies.

Daniel 5 : 30-31 cette même nuit, Belschatsar, roi des Chaldéens, fut tué. Et Darius, le Mède, s’empara du royaume, étant âgé de soixante-deux ans.

Ce fut pour ce roi la chute de l’empire et sa mort.

Luc 12 : 20-21 mais Dieu lui dit : insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ? Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui–même, et qui n’est pas riche pour Dieu.

Considèrerons le temps, prenons conscience du moment dans laquelle nous sommes actuellement. Ce temps ne nous appartient pas. Le Seigneur Dieu tient à nous informer que nous pouvons mourir en tout temps. Alors tous nos biens, nos projets et autres peuvent sévaporer en un clin d’œil, être transférés à quelquun autres et nous, nous perdrions plusieurs richesses éternelles.

Back to Top