Le prophète Daniel

DANIEL EXPLIQUE LE SONGE Daniel 4:19-27

Daniel 4 : 19 Alors Daniel, nommé Beltschatsar, fut un moment stupéfait, et ses pensées le troublaient. Le roi reprit et dit : Beltschatsar, que le songe et l’explication ne te troublent pas ! Et Beltschatsar répondit : Mon seigneur, que le songe soit pour tes ennemis, et son explication pour tes adversaires !

La surprise, le tourment et le silence de Daniel sont des effets produits par la signification du songe. Daniel avait un respect et honorait le roi, cest pourquoi il avait la crainte de faire connaitre linterprétation exacte du songe.

« Un moment stupéfait »

Selon dautres versions, la traduction est :

« Silence durant une heure »

Le trouble de Daniel fait comprendre au roi que le songe ne présage de positif et rien d’heureux pour lui. Cependant il exhorte Daniel à parler librement.

En entendant ce rêve, Daniel est troublé, car il souhaite du bien au roi, tout en réalisant que Dieu prononce un jugement sévère sur lui.

Daniel 4 : 20-23 L’arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont la cime s’élevait jusqu’aux cieux, et qu’on voyait de tous les points de la terre ; cet arbre, dont le feuillage était beau et les fruits abondants, qui portait de la nourriture pour tous, sous lequel s’abritaient les bêtes des champs, et parmi les branches duquel les oiseaux du cielfaisaient leur demeure, c’est toi, ô roi, qui es devenu grand et fort, dont la grandeur s’est accrue et s’est élevée jusqu’aux cieux, et dont la domination s’étend jusqu’aux extrémités de la terre. Le roi a vu l’un de ceux qui veillent et qui sont saints descendre des cieux et dire : Abattez l’arbre, et détruisez–le ; mais laissez-en terre le tronc où se trouvent les racines, et liez–le avec des chaînes de fer et d’airain, parmi l’herbe des champs ; qu’il soit trempé de la rosée du ciel, et que son partage soit avec les bêtes des champs, jusqu’à ce que sept temps soient passés sur lui.

Daniel explique le songe au roi Nebucadnetsar

Daniel 4 : 24 Voici l’explication, ô roi, voici le décret du Très–Haut, qui s’accomplira sur mon seigneur le roi.

Deux ans après la prise de Tyr, la puissance du roi et de la Babylonie étant arrivée à son apogée, Daniel explique le songe à Nebucadnetsar comme il avait expliqué celui qu’il avait eu trente-trois ans auparavant.

En d’autres mots, Daniel dit au roi que c’est un décret du Seul et Unique Dieu Très-Haut. Ensuite, il dit que ce songe est une sentence arrêtée de Dieu qui va se réaliser certainement.

Les sentences arrêtées de Dieu sexécutent toujours, mais peuvent se transformer au fur et à mesure que l’homme change, en passant du péché à la repentance. La relation de Dieu avec celui qui se repent pousse Dieu à transformer ses actions envers lintimé.

Joël 2 : 13 Déchirez vos cœurs (repentez-vous) et non vos vêtements, Et revenez à l’Éternel, votre Dieu ; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu’il envoie.

En d’autres termes, la « repentance » incline Dieu à faire miséricorde.

Daniel 4 : 25 On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, et l’on te donnera comme aux bœufs de l’herbe à manger ; tu seras trempé de la rosée du ciel, et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu saches que le Très– Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît.

Le châtiment a pour but damener Nebucadnetsar à la connaissance du Seul et Unique vrai Dieu. Toutefois, s’il se repent de ses péchés, il jouira d’une période de paix plus longue. Plus vite il se repent, plus vite il sera restauré.

Daniel 4 : 26-27 L’ordre de laisser le tronc où se trouvent les racines de l’arbre signifie que ton royaume te restera quand tu reconnaîtras que celui qui domine est dans les cieux. C’est pourquoi, ô roi, puisse mon conseil te plaire ! mets un terme à tes péchés en pratiquant la justice, et à tes iniquités en usant de compassion envers les malheureux, et ton bonheur pourra se prolonger.

Daniel non seulement il explique le songe, mais il donne des conseils au roi Nebucadnetsar, avec toute la tendresse et le respect dus à cette situation.

Daniel explique au roi quil est nécessaire quil se repente, non pas seulement par des paroles et des larmes de crocodile, mais par des actions. Le roi doit cesser non seulement la pratique du mal, mais en plus, il doit apprendre à faire le bien avec autant de zèle. La misère et la souffrance causée par le péché seront épargnées à tous ceux qui se repentent et se tournent vers Dieu.

Ézéchiel 18 : 32 Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur, l’Éternel.

Convertissez-vous (repentez-vous) donc, et vivez.

Rien n’est plus encourageant à nous repentir que cette assurance : Dieu désire mon bien encore plus que je ne saurais le désirer moi-même.

Deutéronome 6 : 25 Nous aurons la justice (Paix, joie, amour et bénédiction) en partage, si nous mettons soigneusement en pratique tous ces commandements devant l’Éternel, notre Dieu, comme il nous l’a ordonné.

Back to Top