Le prophète Daniel

LE GRAND ARBRE Daniel 4:10-18

Le grand arbre au milieu de la terre. Il ny a pas de doute que le roi se reconnait dans cet arbre. Nebucadnetsar se voit au centre de la Terre.

Daniel 4 : 10-12 Voici les visions de mon esprit, pendant que j’étais sur ma couche. Je regardais, et voici, il y avait au milieu de la terre un arbre d’une grande hauteur. Cet arbre était devenu grand et fort, sa cime s’élevait jusqu’aux cieux, et on le voyait des extrémités de toute la terre. Son feuillage était beau, et ses fruits abondants ; il portait de la nourriture pour tous ; les bêtes des champs s’abritaient sous son ombre, les oiseaux du ciel faisaient leur demeure parmi ses branches, et tout être vivant tirait de lui sa nourriture.

Durant le sommeil du roi, il eut un songe pour illustrer combien il se voyait grand, puissant et magnifique. Le songe démontre qu’il avait une très haute opinion de lui-même et qu’il désire attirer tout les regards vers lui.

Romains 12 : 3 Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de luimême une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.

Dieu n’encourage quiconque à entretenir un sentiment de supériorité. Celui qui se voit plus grand, plus intelligent ou qui sélève sera abaissé. Faire preuve d’humilité, de reconnaissance envers Dieu nous préserve dun abaissement.

Nous ne devons ni avoir une trop haute opinion de notre propre importance ni entretenir un sentiment d’envie à l’égard d’autrui. Au contraire, nous devons comprendre que tout vient de Dieu.

1 Corinthiens 4 : 7 Car qui estce qui te distingue ? Qu’as–tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l‘as reçu, pourquoi te glorifies–tu, comme si tu ne l’avais pas reçu ?

Tout ce que nous possédons vient de Dieu. Cette vérité s’applique à nous tous : tout ce que nous avons, nous le devons à Dieu. Dans ces conditions, pourquoi en serions-nous fiers ? Pourquoi nous en glorifierions-nous ? Nos talents et nos dons ne sont pas le fruit de notre capacité. C’est Dieu qui en donne la capacité.

Il est facile doublier Dieu et de devenir arrogant et ingrat.

Matthieu 23:12 Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.

L’arbre attire l’attention du monde entier. Ce songe expose le cœur du roi et de ce qui apparait pour lui ayant de la valeur. La vraie grandeur selon Dieu est à l’opposé de ce que Nebucadnetsar considère.

Pour cette image, comparez ces versets du prophète Ézéchiel.

Ézéchiel 31 : 3-7 Voici, l’Assyrie était un cèdre du Liban ; Ses branches étaient belles, Son feuillage était touffu, sa tige élevée, Et sa cime s’élançait au milieu d’épais rameaux. Les eaux l’avaient fait croître, L’abîme l’avait fait pousser en hauteur ; Des fleuves coulaient autour du lieu où il était planté, Et envoyaient leurs canaux à tous les arbres des champs. C’est pourquoi sa tige s’élevait au–dessus de tous les arbres des champs, Ses branches avaient multiplié, ses rameaux s’étendaient, Par l’abondance des eaux qui l’avaient fait pousser. Tous les oiseaux du ciel nichaient dans ses branches, Toutes les bêtes des champs faisaient leurs petits sous ses rameaux, Et de nombreuses nations habitaient toutes à son ombre. Il était beau par sa grandeur, par l’étendue de ses branches, Car ses racines plongeaient dans des eaux abondantes.

Le roi Nebucadnetsar et son orgueil

Ézéchiel 31 : 8-11 Les cèdres du jardin de Dieu ne le surpassaient point, Les cyprès n’égalaient point ses branches, Et les platanes n’étaient point comme ses rameaux ; Aucun arbre du jardin de Dieu ne lui était comparable en beauté. Je l’avais embelli par la multitude de ses branches, Et tous les arbres d’Eden, dans le jardin de Dieu, lui portaient envie. C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce qu’il avait une tige élevée, Parce qu’il lançait sa cime au milieu d’épais rameaux, Et que son cœur était fier de sa hauteur, Je l’ai livré entre les mains du héros des nations, Qui le traitera selon sa méchanceté ; je l’ai chassé.

Dieu voit ce qui est caché dans le cœur de lhomme et le songe a pour but de révéler au roi Nebucadnetsar son orgueil.

Être au milieu de la Terre, à une place centrale et haute sont lexpression de ses ambitions de conquérir le monde entier.

Il se dit en lui-même, « jai la capacité d’extension dans toutes les directions »

Nebucadnetsar se comporte comme le dragon de l’Apocalypse.

Malgré la supériorité reconnue de Daniel, le roi commence cependant par interroger les mages en général. Cest une illustration que lhomme ne veut pas toujours connaitre la vérité, quil a peur dêtre repris et de devoir shumilier devant Dieu.

2 Corinthiens 7 : 10 En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort.

La vérité peut produire de la tristesse pour un moment afin de recevoir la bénédiction de Dieu pour notre vie par la suite. La tristesse peut emparer la personne afin que Dieu puisse révéler l’état de son cœur pour le conduit à la repentance.

La repentance devant Dieu par la conviction de son Esprit nous fait pleurer pour un moment, mais nous apporte une joie, une paix et la bénédiction.

La tristesse selon le monde produit que des remords et non la repentance. Elle conduit à l’amertume, la dureté, le désespoir et finalement la mort.

Nebucadnetsar parle encore comme un polythéiste, en employant l’expression de dieux saints. L’épithète de saints équivaut à celle de « bienfaisants » et doit distinguer ces dieux de la foule des dieux et génies malfaisants auxquels croyaient les Babyloniens.

Daniel 4 : 13 Dans les visions de mon esprit, que j’avais sur ma couche, je regardais, et voici, un de ceux qui veillent et qui sont saints descendit des cieux.

Un ange au service de Dieu vient annoncer le jugement à venir.

Proverbes 3 : 34 Il se moque des moqueurs, Mais il fait grâce aux humbles ;

Jacques 4 : 6 Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; c’est pourquoi l’Écriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.

Dieu résiste aux orgueilleux. Tôt ou tard, que ceux-ci prennent garde : il est dangereux de s’opposer au Dieu Tout-Puissant.

Daniel 4 : 14 Il cria avec force et parla ainsi : Abattez l’arbre, et coupez ses branches ; secouez le feuillage, et dispersez les fruits ; que les bêtes fuient de dessous, et les oiseaux du milieu de ses branches !

D’un grand arbre qui tout à coup est ébranché et coupé jusqu’au tronc.

Le Dieu des cieux, le Seul Suprême Souverain des royaumes de la terre, a voulu annoncer à l’orgueilleux roi Nebucadnetsar que des humiliations arrivent telles que nul autre roi n’en a eu avant lui.

Proverbes 29 : 1 Un homme qui mérite d’être repris, et qui raidit le cou, Sera brisé subitement et sans remède.

La fin soudaine de lorgueilleux, larrogant et de l’endurci est certaine.

Daniel 4 : 15-16 Mais laissez-en terre le tronc où se trouvent les racines, et liezle avec des chaînes de fer et d’airain, parmi l’herbe des champs. Qu’il soit trempé de la rosée du ciel, et qu’il ait, comme les bêtes, l’herbe de la terre pour partage. 16 Son cœur d’homme lui sera ôté, et un cœur de bête lui sera donné ; et sept temps passeront sur lui.

Ici, le tronc de l’arbre est personnifié. Son « cœur d’homme » doit lui être ôté, jusqu’à ce que sept temps (7 années ou la période nécessaire ou le temps complet afin quil réalise parfaitement) aient passé sur lui.

Un cœur comme de bête : Perversité, l’impudicité, l’impureté, la débauche, l’idolâtrie, le paganisme, le fétichisme, la magie, culte aux morts, astrologie, les rancunes, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, le divorce, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables.

1 Corinthiens 2 : 14 Mais l‘homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.

Les choses de Dieu et sa Parole ne sont pas révélées au cœur animal. L’homme au cœur d’animal n’accepte pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui. La Parole de Dieu est incompréhensible pour ceux qui ont le cœur animal, comme si on essaie de décrire un coucher de soleil à un aveugle ou d’entamer une discussion sur la fission nucléaire avec une statue.

Daniel 4 : 17 Cette sentence est un décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le TrèsHaut domine sur le règne des hommes, qu’il le donne à qui il lui plaît, et qu’il y élève le plus vil des hommes.

Le roi Nebucadnetsar croit que le décret vient de ceux qui veillent (des anges ou des personnes décédées ou autres esprits), mais cette interprétation païenne sera rejetée par Daniel. Le roi mélange des vérités et des interprétations des mages de la Babylonie.

Daniel 4 : 18 Voilà le songe que j’ai eu, moi, le roi Nebucadnetsar. Toi, Beltschatsar, donnes–en l’explication, puisque tous les sages de mon royaume ne peuvent me la donner ; toi, tu le peux, car tu as en toi l’esprit des dieux saints.

Le prophète Daniel va répondre par la vérité et nous allons létudier dans les prochains versets.

Back to Top