Le prophète Daniel

QUICONQUE S‘ÉLÈVE SERA ABAISSÉ Daniel 4:1-9

Le roi de Babylon – Nebucadnetsar

Daniel 4 : 1-3 Nebucadnetsar, roi, à tous les peuples, aux nations, aux hommes de toutes langues, qui habitent sur toute la terre. Que la paix vous soit donnée avec abondance ! Il m’a semblé bon de faire connaître les signes et les prodiges que le Dieu suprême a opérés à mon égard. Que ses signes sont grands ! que ses prodiges sont puissants ! Son règne est un règne éternel, et sa domination subsiste de génération en génération.

Ceci est un décret régulier du roi Nebucadnetsar, l’un des plus anciens écrits qui existe et qui contient sans aucun doute les paroles exactes du roi. Ce décret a été recopiées par Daniel d’après les archives d’état de Babylone, et conservées dans leur langue originelle.

Nebucadnetsar reconnaît la puissance de Dieu. Le chapitre 4 débute par une forme de louange du roi Nebucadnetsar au Dieu souverain. Son contenu fait preuve d’une connaissance biblique par ce roi, que certains trouvent étrange quun monarque païen puisse être autant révélé.

Nous devons toujours garder en tête que Daniel était dans la cour et à proximité de ce roi, il avait surement parlé du Dieu de ses pères.

Daniel 4 : 4-9 Moi, Nebucadnetsar, je vivais tranquille dans ma maison, et heureux dans mon palaisJ’ai eu un songe qui m’a effrayé ; les pensées dont j’étais poursuivi sur ma couche et les visions de mon esprit me remplissaient d’épouvante. J’ordonnai qu’on fît venir devant moi tous les sages de Babylone, afin qu’ils me donnassent l’explication du songe. Alors vinrent les magiciens, les astrologues, les Chaldéens et les devins. Je leur disle songe, et ils ne m’en donnèrent point l’explication. En dernier lieu, se présenta devant moi Daniel, nommé Beltschatsar d’après le nom de mon dieu, et qui a en lui l’esprit des dieux saints. Je lui dis le songe: Beltschatsar (Daniel), chef des magiciens, qui as en toi, je le sais, l’esprit des dieux saints, et pour qui aucun secret n’est difficile, donnemoi l’explication des visions que j’ai eues en songe.

Ces versets nous témoignent que le roi Nebucadnetsar vit paisiblement. Durant cette période de paix et de bonheur en général du roi, un songe venant de Dieu va remplir son cœur et son esprit dépouvante.

Proverbes 18 : 12a Avant la ruine, le cœur de l’homme s’élève;

Ces versets prouvent quil est possible de glorifier Dieu par nos lèves, mais que notre cœur soit rempli dorgueil. Cest exactement ce qui se cachait dans le cœur du roi Nebucadnetsar pendant quil jouissait de ses triomphes.

Ce songe qui est une douche froide pour le roi. Les Chaldéens sont incapables d’interpréter, mais Daniel qui a en lui la sagesse, la connaissance et l’esprit va en donner la signification.

Pourquoi le roi ne convoque-t-il pas Daniel tout de suite ?

Parce que le roi Nebucadnetsar sait au plus profond de son cœur que son rêve a trait à une humiliation à venir. Il se doute que le Dieu de Daniel va lui infliger une humiliation pour sêtre élevé.

Luc 14 : 11 Car quiconque s‘élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé.

Ce roi recherchait la gloire, l’honneur et la puissance. Il vivait paisiblement et confortablement dans la meilleure place. Tous ceux qui recherchent que les meilleurs places, risquent d’être rétrogradés et humilier. Si nous sommes vraiment humbles devant Dieu, il n’existe qu’une direction qui puisse nous être proposée : vers le haut !

Back to Top