Le prophète Daniel

LA STATUE D’OR Daniel 3:1-6

Statue de l’empereur romain Auguste – suivant le même principe du culte babylonien

L’orgueil du roi Nebucadnetsar

Daniel 3 : 1 Le roi Nebucadnetsar fit une statue d’or, haute de soixante coudées et large de six coudées. Il la dressa dans la vallée de Dura, dans la province de Babylone.

Une coudée représente environ 45 centimètres, la hauteur de la statue mesure soixante coudées soit 27 mètres et mesure environs 3 mètres de large. Selon mes recherches, il s’agit d’un obélisque avec une statue. Les rois assyriens avaient la coutume d’ériger leur propre statue.

Vers l’an 580, après la destruction de Jérusalem, Nébucadnetzar, fier de ses nombreuses conquêtes, auxquelles il allait bientôt ajouter celle de l’opulente ville de Tyr, se fit ériger un obélisque et une magnifique statue que ses sujets reçurent l’ordre d’adorer.

L’obélisque n’était pas d’or massif, mais simplement orné d’or, cependant la statue du roi était d’or pur. La statue reposait devant l’obélisque.

Daniel 3 : 2 Le roi Nebucadnetsar fit convoquer les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, pour qu’ils se rendissent à la dédicace de la statue qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar.

Le roi Nébucadnetzar fit rassembler dans la vallée de Doura tous ses fonctionnaires publics de son empire, au milieu d’une grande fête et tous se prosternèrent devant l’idole.

Mais pas les amis de Daniel : Sadrach, Mésach et Abednégo.

Daniel 3 : 3 Alors les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, s’assemblèrent pour la dédicace de la statue qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar. Ils se placèrent devant la statue qu’avait élevée Nebucadnetsar.

La statue représente l’orgueil et la bigoterie des hommes qui préfèrent suivre une religion plutôt que le Dieu vivant et invisible. Souvenons-nous du peuple juif qui s’est fait un veau d’or, même après avoir vu la puissance de Dieu manifesté en traversant la Mer Rouge.

Exode 32:23 Ils m’ont dit : Faisnous un dieu qui marche devant nous ; car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d’Égypte, nous ne savons ce qu’il est devenu.

Il est facile pour les hommes négligents, sans déterminations, sans résolutions, sensuelles et infidèles, de pratiquer une religion plutôt que dobéir à la Parole de Dieu. La religion remplace une communion continue avec le Dieu vivant en plaçant des idoles comme intermédiaires.

Sous la menace d’être condamnés à mort en cas de désobéissance, à la fournaise ardente, le culte de l’erreur a été instauré et maintenu. Ce culte à lempereur cache la réalité de ladoration de lesprit de Babylone, qui est Satan.

Luc 4 : 5-7 Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi.

Daniel 3 : 4-5 Un héraut cria à haute voix : Voici ce qu’on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toutes langues ! Au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or qu’a élevée le roi Nebucadnetsar.

Il n’y a rien de pire qu’une foule de religieux, d’idolâtres, de négligents, qui ne suivent que des idoles et entrainée par de la musique. Une fête pour linauguration de la statue d’or érigée dans la plaine de Dura.

Un obélisque avec une pointe en triangle au sommet qui représente une vison de l’empire babylonien sur le monde entier et statue d’or de forme humaine qui représente la puissance de personnifier dans la divinité suprême, le dieu Bel.

Ces statues d’or monumentales étaient dans les usages babyloniens. Le pillage d’une grande partie de l’Asie avait fait affluer à Babylone une masse énorme de métaux précieux qui ont servi à la fabrication didoles.

Daniel 3 : 6 Quiconque ne se prosternera pas et n’adorera pas sera jeté à l’instant même au milieu d’une fournaise ardente. C’est pourquoi, au moment où tous les peuples entendirent le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, et de toutes sortes d’instruments de musique, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d’or qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar.

Rien n’interdisait aux à ce peuple païen, ignorant et aveugle d’adorer des dieux de toutes sortes et des idoles nationaux. Cependant, pour les élus de Dieu il n’en était pas ainsi, car ils connaissent le Dieu vivant. Toutes les formes d’adoration, d’hommage et de louange adressés à un autre Dieu que lÉternel strictement interdit.

  • Aucun autres dieux (fétiches, idoles, héros)
  • Aucune image (reproductions, statues, figures, visages, têtes, corps)
  • Aucune représentation (dessins, photos, tableaux, toiles, peintures)

Exode 20 : 3-5a Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent,

Back to Top